Germinal - Commentaire sur Le chapitre 5 de la cinquième partie

de

(0 évaluation)

À propos de ce commentaire sur Germinal

Ce commentaire littéraire propose une analyse approfondie du chapitre V, 5 de Germinal d'Émile Zola, avec le texte étudié, une mise en contexte et le commentaire en lui-même, structuré en différentes parties. Des clés pour mieux comprendre quelques-uns des enjeux essentiels de cette œuvre incontournable de la littérature française !

La scène étudiée rend compte de l'arrivée de la foule des mineurs dans le centre de Montsou, où vit M. Hennebeau, « le patron ». Il s'agit d'un point culminant dans le récit : après deux mois de grève, les mineurs excédés et affamés se révoltent et succombent à la violence. Mme Hennebeau, son neveu – l'ingénieur Négrel –, Cécile – la fille des rentiers Grégoire –, et Lucie et Jeanne – les filles Deneulin (des bourgeois) – sont surpris par la manifestation alors qu'ils reviennent de promenade.

Après un rappel des caractéristiques du réalisme et du naturalisme au XIXe siècle, et la situation de l’extrait dans l’œuvre, le commentaire composé s’intéresse à la description de la foule - description parcourue d'un souffle épique -, au regard des bourgeois, représentés en tant que spectateurs, ainsi qu’à la dimension prophétique de la voix de l’auteur qui s’investit discrètement dans le texte.

Structure de ce commentaire du livre

  • Texte étudié (1 pages)

    Le passage du chapitre V, 5 de Germinal reproduit

  • Mise en contexte (2 pages)

    Quelques éclairages pour mieux aborder l’analyse de l’extrait : le réalisme et le naturalisme au 19e siècle et la situation de l'extrait étudié

  • Commentaire (3 pages)

    Le texte étudié à la lumière des thèmes du tableau épique, des bourgeois spectateurs et de la prophétie de l’auteur

À propos du livre Germinal

Germinal est le treizième tome du cycle des Rougon-Macquart. Dans cette œuvre de 1885, Zola s’applique à décrire la lutte de mineurs excédés par leurs mauvaises conditions de vie face à leur patronat, le tout sur fond d’émergence du socialisme. Afin de pouvoir parler le plus exactement possible des mineurs, l’écrivain s’est rendu à Anzin où il a partagé leur vie pendant plusieurs mois. Le roman obtenu met ainsi en évidence, à travers les yeux de son héros Étienne Lantier, le quotidien de ces ouvriers, des choses les plus banales aux problèmes les plus intimes.

Les cris de « Germinal ! » scandés par une troupe de mineurs lors de l’enterrement de Zola résument à eux seuls toute l’importance qu’a eue cette œuvre tant du point de vue ouvrier que sur un plan strictement littéraire.

Partager ce commentaire

http://css.lepetitlitteraire.fr/analyses-litteraires/emile-zola/germinal/commentaire-le-chapitre-5-de-la-cinquieme-partie Copier

Ces analyses du livre "Germinal" pourraient également vous intéresser

Pourquoi s'abonner ?

Avec l'abonnement lePetitLitteraire.fr, vous accédez à une offre inégalée d’analyses de livres :

1814 PDF
d’analyses de livres à télécharger
Rédigées par des profs
et validées par un comité éditorial

Ceux qui ont téléchargé ce commentaire du livre "Germinal" ont également téléchargé

Réussis tes études avec des analyses faites par des professeurs !

Dès 0,99 € par fiche de lecture

Découvrir l'abonnement